Torres

Mataquescuintla est une municipalité dans le département de Jalapa au sud-est du Guatemala. L'histoire de la région est intrinsèquement liée au peuple indigène Pipil du Salvador. En fait, le nom vient de la langue nahuatl des Pipils et signifie "Filet pour attraper des chiens".

Ce café provient de Juan Jose Torres et de sa ferme Miravalles à Mataquescuintla. Il est un producteur de café de la communauté indigène Xinka et membre du "Cafe Colis Resistencia". L'un des aspects les plus importants pour lui dans la production de café est de respecter la biodiversité environnante.

Les Xinka sont un groupe indigène de la région de Mataquescuintla dont l’existence n’est pas reconnue par le gouvernement du Guatémala. En 2008, l’ouverture de la “Escobal silver mine” a été approuvé sans l’autorisation des Xinka, contrairement à la convention des Nations Unies sur la déclaration des droits des peuples indigènes. La mine menace la propreté de la terre, de l’eau et de l’air de leur territoire. Dès 2003, la communauté Xinka a formé la “Cafe Colis Resistencia”, une résistance pacifique, qui vise d’abord à faire reconnaître leurs droits et qui a maintenant pour objectif principal de bloquer les accès aux mines. Cependant, depuis 2017, grâce à la résistance, la mine est fermée. Le développement de la mine Escobal est soutenu par la compagnie canadienne Pan American Silver qui prétend, sur son site internet, construire et opérer des mines de façon responsable.

La tasse qui en résulte rappelle la nectarine, le miel et l’amaretto.

Torréfié par

Za & Klo
De Montreal

Détails du café

Pays
Guatemala
Région
Mataquescuintla
Variété
pache san ramon
Altitude
1590 m
Ferme
Miravalles
Producteur
Juan Jose Torres
Procédé
lavé

Notes de

🍊
nectarine
🍯
miel
🥃
amaretto

Recettes

Aeropress par Blue Bottle
AeroPress
V60 par Saint-Henri
Filtre manuel
Balanced Espresso
Espresso
Voir plus dans l'app